vendredi 19 août 2016

La célèbre partie de Morphy à l'Opéra Italien de Paris

Suite à son arrivée à Paris à la fin de l'été 1858, après avoir battu Harrwitz, puis joué la fameuse simultanée à l'aveugle au Café de la Régence, Paul Morphy invite le champion d'échecs allemand Adolf Anderssen à lui rendre visite.

Celui-ci est professeur de mathématiques à Breslau et ne peut jouer aux échecs que durant ses congés.
Sa visite à Paris serait donc prévue uniquement pour la fin de l'année 1858 et les congés de fin d'année.
Adolf Anderssen

Ce qui laisse plus d'un mois à Paul Morphy, et à son secrétaire et ami Frederick Edge, pour s'imprégner de la vie nocturne et des plaisirs de la vie parisienne...

Voici un extrait du deuxième tome de mon livre (chapitre 17) :

"(...) Dans Le Sport, Saint-Amant écrit que Morphy représente ce que souhaite Paris depuis longtemps, à savoir un héros ! En attendant la réponse d’Anderssen, Paul Morphy se distrait. Il est invité par nombre de mondains et de mondaines qui souhaitent jouer aux échecs avec lui. Et la plus célèbre de ses invitations est sans aucun doute celle du Duc de Brunswick, fanatique du jeu d’échecs.

Morphy et Edge sont ses invités dans sa loge de l’Opéra Italien  où le duc a fait installer un échiquier à demeure pour jouer durant les spectacles. C’est probablement lors de leur première invitation qu’est jouée la fameuse partie que je donne ci-dessous et qui a été reproduite des milliers de fois. Edge précise que seule la musique pouvait faire oublier les échecs à Morphy et que ce jour-là se jouait l’opéra La Norma de Vincenzo Bellini.(...)"


Dans son livre paru en 1859, Frederick Edge indique :

Paul Morphy, The Chess Champion

"(...) H.R.H le Duc de Brunswick est entièrement dévoué à Caïssa ; (…) il joue  aux échecs contre un peu n’importe qui.
Nous étions fréquemment invités dans (la loge du Duc de Brunswick) à l’Opéra Italien. 
Même ici il disposait d’un échiquier, et jouait durant tout le spectacle.
« La Norma » fut représentée durant notre première visite. La loge du Duc se trouvait à droite de la scène, si proche de celle-ci, qu'il était possible d'embrasser la prima donna sans difficulté.
 

La salle Ventadour - Théâtre Italien de Paris 
Il est facile de voir où se trouvait la loge...:-)

Le fauteuil de Morphy était dos à la scène, le Duc et le Comte Isoard lui faisant face. 
Cependant, il ne faut pas croire qu’il était installé confortablement. (…) comme je l’ai déjà dit (Morphy) était absolument passionné de musique (…). La partie commença et se poursuivit : ses adversaires avaient entendu la Norma si souvent qu’ils auraient sans doute pu chanter sans qu’on leur souffle les paroles. Ils ne l’écoutaient pratiquement pas, mais se querellaient l’un et l’autre à tous les coups. 

Source : Gallica
Madame Penco - Cantatrice - Atelier Nadar

Madame Penco, qui tenait le rôle de la prêtresse druidique, regardait avec insistance vers la loge, en se demandant quelle était la cause de cet enthousiasme, se disant que Caïssa était la seule Casta Diva qui importait pour les occupants de la loge.(...)"

Paul Morphy, the chess champion – Chapitre XII – Londres 1859 – Frederick Edge

Curieusement la célèbre partie de Morphy est donnée parfois comme ayant été jouée durant "Le Barbier de Séville", "Le mariage de Figaro" etc. Pourtant son secrétaire est parfaitement clair dans son livre et il n'y a pas de raison pour qu'il donne une fausse information.
Cette partie s'est jouée durant La Norma.

Ensuite sur le lieu il me semble qu'il n'y a aucun doute possible.
"La Norma" est un Opéra Italien et la représentation a donc eu lieu dans la salle Ventadour, c'est-à-dire l'Opéra Italien de Paris à l'époque.

Quant à la date, c'est un peu plus difficile et la consultation des journaux parisiens de l'époque donnent les représentations du 21, 23, 26 ou 30 octobre 1858.

La Presse - Source Gallica.
Ici l'exemplaire du vendredi 29 octobre 1858 annonçant le spectacle pour le lendemain.

Bon, voici la fameuse partie reproduite à l'infini.


Voici également le magnifique aria Casta Diva de La Norma.
J'aime particulièrement Anna Netrebko dans ce rôle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire